L’Extase du selfie

le

« Tous les hommes ont un secret attrait pour les ruines. Ce sentiment tient à la fragilité de notre nature, à une conformité secrète entre ces monuments détruits et la rapidité de notre existence. » Chateaubriand

En visite à Rome, comment résister à une visite au Colisée ! Les gens qui s’y promènent, regardent-ils les ruines ou se regardent-ils eux –mêmes ?

On ne photographie plus, on « se » photographie. Pour certains, comme le chercheur André Gunthert, c’est une révolution “comme on n’en a pas connu depuis des siècles”. Pas seulement iconographique, mais bien sociologique, sociale – voire politique.

Et moi, je n’ai pas non plus photographié le Colisée mais cette « révolution », l’extase du selfie comme l’écrit Philippe Delerm.

Rome, décembre 2019.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *