« Ma matière, c’est la lumière »

Le musée Soulages à Rodez  abrite la donation de Pierre et Colette Soulages accordée en 2005, riche de près de 500 œuvres et documents. Le musée a été dessiné et conçu par les Catalans, Rafael Aranda, Carme Pigem et Ramon Vilalta (RCR arquitectes)

Les volumes destinés aux salles d’expositions sont enveloppés d’acier Corten.

«  La tonalité de ce matériau facilite l’interpénétration du bâtiment et du paysage, dit  Pierre Soulages, contrairement à la blancheur violente de la pierre. De plus, il résiste à tout et se patine magnifiquement. »

Logique pour ce peintre centenaire pour qui la matière est la lumière.

« Je considère que la lumière telle que je l’emploie est une matière. Et alors il y a des conséquences très importantes, surtout relativement à l’espace. En peinture, les couleurs n’existent pas en tant que telles, il n’y a que des relations. »

Et en ces jours de janvier 2020, j’ai vu la lumière de la tombée de la nuit au petit matin…

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *